GOUVERNANCE COMMUNALE CLIQUEZ ICI !! 

Etoile De David 88882

CALL CENTER ANCB

photo0001

Nous avons 148 invités et aucun membre en ligne

CHAN1CHAN3Le processus aura été long et traduit la ténacité de la faîtière des Communes du Bénin. Après la collecte des données réalisée dans les 77 Communes et récemment, la tenue de deux ateliers régionaux d'affinement des données à Djougou et Lokossa, l'Association Nationale des Communes du Bénin ( ANCB), boucle la boucle de ses consultations pour la relecture des textes de lois sur la décentralisation par un atelier national. Ouverte ce mardi 13 mars 2018 au Chant d' oiseau de Cotonou par le président de l'ANCB, cette rencontre regroupe des Députés, des Préfets, des Maires, des cadres techniques de plusieurs ministères, des partenaires au développement, des acteurs de la société civile et des universitaires. À l'issue de cet atelier de deux jours, l'ANCB espère disposer de propositions pertinentes et bien argumentées qui serviront à meubler le contenu du document de plaidoyer qui sera défendu par l'association faîtière, au cours des différentes étapes du processus d'élaboration du code général des collectivités territoriales au Bénin.

Il y a quinze ans que les premiers conseils communaux et municipaux ont été installés au Bénin. Des dynamiques de promotion de la démocratie à la base et de développement de l'économie locale sont enregistrées. Mais en dépit de ces acquis significatifs, des améliorations doivent être apportées aux dispositifs en place pour avoir des résultats plus éloquents et plus durables. Au nombre des améliorations souhaitées figure en bonne place, la révision des textes de lois sur la décentralisation dont certaines dispositions sont lacunaires, anachroniques et caduques face aux évolutions notées depuis 2003.

PRENDRE SUFFISAMMENT EN COMPTE LES PRÉOCCUPATIONS DES COMMUNES DANS LA RELECTURE DES LOIS

Il s'agit d'un souci majeur de l'ANCB et de son Président. Dans son allocution d'ouverture, Luc ATROKPO a rappelé que beaucoup de dispositions des textes de lois sur la décentralisation constituent des freins, voire des obstacles pour l'épanouissement du processus de décentralisation. Il est donc urgent de revoir ces dispositions pour accompagner la volonté et l'engagement des différents acteurs, a t-il indiqué. Luc ATROKPO a par ailleurs salué la disponibilité du Gouvernement à faire évoluer les choses dans un sens mélioratif : " Ce contexte favorable rassure les acteurs communaux qui fondent un grand optimisme dans l'adoption de textes efficaces au service d'une décentralisation qui favorise réellement le développement local", a t-il poursuivi. Le Président de l'ANCB a témoigné aussi la gratitude de l'association à l'endroit de la Direction du Développement et de la coopération Suisse et d'ENABEL ( ex coopération technique belge) qui appuient la conduite du processus de préparation à la relecture des lois sur la décentralisation.

SOLLICITUDE DES PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS

La coordinatrice PROFI/ENABEL a reconnu l'importance de l'enjeu. Wilma Frouke BAAS a affirmé que la relecture des textes vise une décentralisation plus productive et favorable. C'est pourquoi ENABEL, selon elle, à travers ses programmes d'appui aux secteurs de la santé et de l'agriculture, n'a pas hésité à répondre à la sollicitation de l'ANCB, pour un appui à l'organisation des ateliers. Elle a rappelé que le futur dépendra de la loi : " Depuis quinze ans que vous expérimentez les textes en vigueur, c'est la seule et unique fois que vous avez l'occasion de faire des propositions pour leur amélioration. Vous comprenez donc que cette occasion ne se renouvellera pas avant longtemps, peut-être dans 15 ans. Vous devez donc en profiter", a t-elle suggéré.

ACTUALITES COMMUNALES

Echos des Communes